Histoire

Histoire

L’église Notre-Dame de l’Assomption a été édifiée à partir du XIIe siècle, sur les contreforts de l’Argonne, probablement à la suite d’un ancien sanctuaire, peut-être lui-même construit à la place d’un oratoire celtique.

Histoire

Il existe peu de documents fiables sur l’histoire millénaire de l’édifice mais on trouve de minces indices de son existence depuis le VIIe siècle. On raconte que ce serait Pépin de Landen, bisaïeul de Charlemagne, qui aurait alors déjà commandé sa construction. Pépin de Landen avait plusieurs enfants dont 2 filles : Sainte Gertrude et Sainte Begge. Sainte Gertrude a initié la construction de la Collégiale de Nivelles, en Belgique.

(visitez aussi www.tourisme-nivelles.be ).

Sainte Begge a de son côté fondé un monastère à Andenne, en bord de Meuse, en 682, mais il a été dévasté en 883 par les Normands puis pillé et réduit en cendres en 1059. C’est alors que les Dames Chanoinesses d’Andenne se seraient réfugiées sur leurs terres de Mont-devant-Sassey où elles auraient installé un petit couvent au XIe siècle puis débuté la construction de l’église en 1127. La rue principale du village s’appelle encore « rue d’Andenne ».

L’église est construite sur plan basilical à 3 nefs et avec un transept court. Ce plan s’inspirerait de celui de l’église primitive d’Andenne. La crypte, l’abside, les absidioles et l’est du transept ont été construits au XIIe siècle en s’inspirant du plan de la cathédrale de Verdun. Le bas-côté nord et le bas-côté sud (où s’ouvre le portail) ont été réalisés au XIIIe siècle, la tour occidentale surmontée du clocher a été édifiée au XIVe siècle. Au XVIIe siècle, l’église subit les ravages de la Guerre de Trente Ans et de la Fronde. Ces temps tourmentés obligèrent à mettre l’édifice en état de défense par la surélévation des murs du bas-côté nord et de l’abside.

L’église Notre-Dame a été assiégée et incendiée en 1660. Par la suite, elle a subi des modifications : le porche renaissance couvert a été reconstruit en 1754, les fenêtres du transept ont été agrandies, le clocher a été transformé à plusieurs reprises.